Entraineurs – Senseis et Sampaï

On observe la qualité d’un entraîneur, non pas au nombre de personnes qu’il emmène à la ceinture noire, mais par son implication à faire évoluer vers la réussite aussi ceux qui ont plus de difficultés.

 

Éric Normandeau, nidan . Directeur
C’est à 18 ans qu’il fait ses premiers pas en karaté. Il a pratiqué quelques styles, tels l’Ate-Waza, le Kyokoshin et le Shito-Ryu où il obtient son 1ère kyu (ceinture brune). Suite à une pause de 10 ans pour se concentrer sur ses études et guérir certaines blessures, il s’inscrit en Shotokan. Les valeurs et le respect qu’il découvre dans cette discipline l’enchantent et le poussent à approfondir ses connaissances. Il obtient son grade de Shodan (1ère Dan) en juin 2015, décerné par Sensei Yutaka Katsumata 8ième Dan, instructeur désigné par l’Hombu Dojo, au Japon. Il agit à titre d’instructeur depuis plusieurs années et devient instructeur en chef, en 2016. C’est avec dévouement, énergie et passion qu’il transmet ses connaissances et les valeurs du karaté-do.

 

Annabelle Boyer, yondan

Elle pratique le karaté depuis une trentaine d’années. C’est à 19 ans qu’elle obtient sa ceinture noire. Elle a pratiqué auprès de plusieurs Senseis, entre autres ; Michel Boulianne 3e Dan, Benoît Joyal,  Yutaka Katsumata 8e. Dan. C’est avec ce dernier qu’elle peaufine sa compréhension des arts martiaux, des stratégies de combat, des applications de katas, de la circulation de l’énergie et des outils pédagogiques nécessaires au développement des pratiquants de tous les niveaux. Elle est aussi membre du conseil d’administration de l’A.K.S.


SAMPAI

 Karim Adada, shodan

Natif du Liban, où il commence l’entraînement des arts martiaux en 1998, style Shotokan, au sein de la WKF. L’approche de la WKF est beaucoup plus compétitive, ce qui lui a permis d’affiner ses techniques de combat et ainsi lui mériter plusieurs médailles à l’étranger. Déménagé au Québec, il continue à se perfectionner, et c’est en 2014 qu’il obtient son équivalence avec l’AKS sous la direction de Sensei Yutaka Katsumata. Il agit comme assistant-entraîneur. C’est avec enthousiasme qu’il évolue et partage l’aspect pratique et l’application des connaissances du karaté.

 

 Saïd Hadjali, shodan

C’est en Algérie, en 1992 que Saïd débute son parcours dans les arts martiaux. Il obtient sa ceinture noire, shodan, en 1997. Par la suite il exerce les rôles d’entraîneur stagiaire et de 2003 à 2011 d’entraîneur principal dans une école OMS de son pays natal. Plusieurs de ses élèves se sont mérité des places très respectables et lui-même obtient une 5ième place au niveau international. Après une pause d’un peu moins de 10 ans, il se joint à notre belle famille RKS. C’est avec dynamisme et rigueur qu’il nous partage sa passion et ses acquis.

Fièrement propulsé par WordPress | Thème : Baskerville 2 par Anders Noren.

Retour en haut ↑